Chaque carnet paon est unique, fabriqué en France et confectionné à la main.
Réalisé à partir de centaines de papiers glanés lors de voyages aux quatre coins du monde. C' est une véritable composition de textures, de millésimes réemployés et de couleurs, sur laquelle vous pourrez laisser libre cours à votre créativité, sans jamais connaître l'angoisse de la page blanche !

 
 
 
 
 
 
6 couleurs de couverture disponibles

Carnet - Le paon

Choisissez votre carnet

30 carnets disponibles
Descriptif
Fait main - Fabriqué en France.
Séries limitées, 200 carnets numérotés.
Exemplaire unique
A6 (145x100mm)
Assemblage de papiers sélectionnés
Couverture en coton enduit, peinte à la main. Reliure cousue.
88 Pages. 100% Papiers récupérés
Série 3 111
Série 3 112
Série 3 113
Série 3 114
Série 3 115
Série 3 116
Série 3 117
Série 3 118
Série 3 119
Série 3 120
Série 3 121
Série 3 122
Série 3 123
Série 3 124
Série 3 125
Série 3 126
Série 3 127
Série 3 128
Série 3 129
Série 3 130
Série 3 141
Série 3 142
Série 3 143
Série 3 144
Série 3 145
Série 3 146
Série 3 147
Série 3 148
Série 3 149
Série 3 150
Choisissez ci dessous votre carnet Paon parmi la liste des carnets encore disponibles !
Ajouter au panier
Total

Un carnet unique

Partout, s' entassent, se détériorent, s' oublient de beaux papiers. Marbrés, lignés, sérigraphiés fluo, catalogues d' époque, cahiers d' écolier, documents illustrés…découverts dans les ruines, les mines d' or, en France, au Maroc et en Inde; dans les friches, et les vieux stocks d' imprimerie... Carnet Paon s' occupe de sauver cette matière mise au rebut, de lui redonner vie.
Séries limites de 200 carnets, nous choisissons de produire peu mais bien...Chaque carnet paon est unique, fabriqué en France et confectionné à la main.
De petites pépites – dont certaines ont traversé le XXème siècle – qui sont ensuite triées, classées et assemblées. Une véritable composition de textures, de millésimes, d'imprimés et de couleurs. Un carnet qui porte en lui une mémoire, une histoire qui ne demande qu'à se poursuivre.
Une création à travers laquelle, pour paraphraser le sociologue Gilbert Simondon, s'incarne « l'expression d'un rapport poétique au mode d'existence des objets, au beau et à l'authenticité ».